Garofano Rosso

2 février, 2012

Disparue?

Classé dans : vite dit — garofanorosso @ 11:01

Chuis comme Eva Joly, j’ai disparu des radars de l’écologie moi!!

Tu ne m’en voudras pas, cher ami des fleurs, j’espère.

Mais , moi, contrairement à Eva, je pense revenir dans pas tard, et pas seulement en avril ou mai!!

Hé hé.

La vie réelle est heureusement plus prenante que la virtuelle (et parfois même, plus agréable, je t’assure … )

10 janvier, 2012

Et après, on s’étonne!!

Classé dans : vite dit — garofanorosso @ 11:16

Dans mon travail, je suis souvent en relation avec des gens importants (je me la pète là, t’as vu!! J’aime bien).

Des gens importants au niveau régional, pas des pontes de l’Etat ou des Ambassadeurs (du moins, pas tous les jours! ).

Ce matin, j’ai eu la secrétaire du nouveau directeur régional d’une grande banque française.

Cette gentille jeune femme m’appelait pour me donner les coordonnées de son nouveau patron. En effet, la banque en question a connu une restructuration importante et a été divisée en 4 zones géographiques.

Et, notant avec application les coordonnées du monsieur sus-mentionné (évidemment, c’est un homme… ) mon crayon fut soudain arrêté quand elle me dit : « Directeur de la région EST ».

??? o_O ???

Est. Limoges. Attends voir… Je lui ai fait répéter : « Est, vous êtes sûre? Limoges, c’est un peu à l’Ouest, non?  »

Et elle de me répondre sans se départir:   »oui, mais nous dépendons de Bordeaux…  » Aha… Haaaaaaaaaaaaa…

Bordeaux est donc à l’Est aussi… eh bé.

Et après, on s'étonne!! dans vite dit France_carte-295x300

Au cas où, je mets cette petite carte de France: Limoges c’est dans le 87 et Bordeaux dans le 33.  A l’Est donc…

Moi, maintenant, je ne m’étonne même plus de voir la merde dans laquelle se traîne lamentablement le monde, avec la crise financière, économique, les marchés, les triple A et les triple buses…

Ces gens de la « phynance » (tribute to Ubu) sont vraiment différents de  nous, et ce sont eux qui nous gouvernent…( extrait d’Ubu, tiens, en passant, ça peut pas faire de mal et ça colle assez bien dans le contexte : « Payez ! ou je vous mets dans ma poche avec supplice et décollation du cou et de la tête.  Cornegidouille, je suis le roi peut-être! » )

On n’est pas sortis du sable (tribute to Kaamelott, j’ai une culture assez éclectique! )

31 décembre, 2011

Auld Lang Syne

Classé dans : vite dit — garofanorosso @ 10:55

C’est le dernier jour de l’année.

Je ne t’apprends rien. Enfin…  j’espère…

Dans le monde entier en général et en Ecosse en particulier, pays cher à mon coeur comme tu le sais, il est une tradition qui est de faire de grands défilés et de grands feux d’artifice le 31 décembre. Là haut, ça s’appelle le Hogmanay. Les Ecossais fêtent ainsi la fin de l’année et le début de l’autre. Pendant 2 jours! Ah oui, on sait vivre dans les contrées du nord!

Alors, en cadeau, je te mets un gentil lien vers youtube là : http://www.youtube.com/watch?v=YU0q4Dl9_XQ&feature=related, lien par lequel, en principe , tu vas avoir droit à deux de mes amours: Elvis et l’Ecosse. En gros (non, je ne parle pas du physique du King en1976!, rhooo!) , c’est Elvis qui chante Auld Lang Syne. Un chant mondialement connu (chez nous c’est « Ce n’est qu’un au revoir ») traditionnellement entonné en Ecosse le soir du 31 décembre, donc.

Je digresse: je t’avais déjà parlé de cet amour que j’ai pour l’Ecosse et le froid et l’hiver alors que je traîne une réputation de fille du soleil coupée de lézard. Réputation méritée si l’on se souvient que sur les rives d’Egée, je passai 8 heures par jour à dorer au soleil. Il m’a fallu une varicelle pour me stopper dans mes élans cancérigènes! Bref. Et bien, l’autre jour en regardant une émission d’Arte consacrée à la Scandinavie, j’ai compris pourquoi j’aimais tant ces pays froids, sombres et pleins de lumière à la fois, glacés et si chaleureux, rudes mais si doux en dedans. C’est Bergman qui m’a fait comprendre le pourquoi du comment.

Aha!!!

Contraint d’aller tourner un film sur l’Ile de Faro (ça se prononce Foreuh et y a un petit rond sur le « a »), il tomba amoureux de ces îles rudes et froides. Il aurait dit y avoir trouvé :  » le reflet de son âme ». Ben , voilà, ça me fait pareil. L’Ecosse froide, sombre, humide, avec ses légendes, ses traditions, ses kilts et ses panses de brebis farcies, mais aussi sa richesse, sa culture, son sens de la fête; ben, ça me parle, ça me correspond. Sinon, pour mon corps, en effet, je pense que la Méditerranée me convient mieux…

Une longue digression pour expliquer le pourquoi du comment de l’Ecosse. Et Elvis, ah ben, lui, je l’aime d’amour, simplement,(oui, oui, même obèse et drogué et en costume blanc à paillettes, oui, oui!)

Auld Lang Syne dans vite dit Elvis-225x300

Voilà, c’est mon ptit présent pour célébrer la fin de cette année.

Chuis pas tellement mécontente qu’elle se termine celle-là, mine de rien…

Allez, BONNE ANNEE!!!!

12 décembre, 2011

Marengo dans ma cuisine

Classé dans : vite dit — garofanorosso @ 8:42

Non, je ne me suis pas soudainement mise à cuisiner, t’en fais pas!

Ce petit jeu de mot est là pour te donner des nouvelles du conflit végétal entre la légitimiste et néanmoins dévastée dynastie des Mangouste, ci-devant manguiers de père en fils et les nouveaux venus sur le plan de travail, à savoir le châtaignier de Corrèze, pur souche.

Alors, à ma droite: Mangouste, Marquis du Plan de Travail, héritier au trône de ma cuisine:

 

mangue2101211.jpg

mangue1101211.jpg

A ma gauche (évidemment!), Casta, issue des forêts de Corrèze, solide et robuste, ayant commencé à vouloir prendre le pouvoir depuis le 2 décembre:

 

chataigne2101211.jpg

chataigne101211.jpg

Le combat est équilibré pour le moment, mais je pense en connaître l’issue dans quelques semaines…

 

mangueetchataigne101211.jpg

Et derrière, le triumvirat des citronniers, qui végète depuis 1 an et qui regarde passer les mangues et les châtaigniers en comptant les points.  

 

 

2 décembre, 2011

Le coup d’Etat!

Classé dans : vite dit — garofanorosso @ 10:01

 2 décembre.

Deux coups d’Etat.

Et peut-être un troisième, dans ma cuisine!

Le système en place, les Mangouste, tient bon, et même semble solide et bien décidé cette fois à assurer son avenir, mais en dessous, à quelques pas, la châtaigne attend son heure… (Je ne pensais pas qu’une châtaigne pouvait pousser aussi vite dans un pot! )

p2911110001.jpg

p2911110002.jpg

J’ai une de ces vies, moi….

11 novembre, 2011

Espoir?

Classé dans : vite dit — garofanorosso @ 9:15

En ce jour de mémoire, que mes amis libres penseurs* de la région vont célébrer devant le fameux monument aux morts de  Gentioux en Creuse, au célèbre slogan « Maudite soit la guerre » , je te propose quelques nouvelles de notre ami la mangue.

On va tâcher de mettre un peu de légèreté dans cette journée lourde de sang, si tu veux bien.

 img3760.jpg  img3761.jpg  img3762.jpg 

* [Attention: auto-congratulation]En ce qui concerne ta dévouée, libre-penseuse aussi – on ne se refait pas- elle a choisi de braver la pluie diluvienne de samedi dernier, 5 novembre, pour aller rendre hommage à Limoges, aux fusillés pour l’exemple de la « Grande « guerre et demander leur réhabilitation. D’ailleurs, j’ai appris que deux conseils régionaux en France avaient voté cette réhabilitation immédiate: la Corse et le Limousin. Je ne te cache pas que je suis « un peu » fière sur le coup…

 

8 novembre, 2011

Yvetot vaut Constantinople

Classé dans : vite dit — garofanorosso @ 12:03

Je me souviens de cette phrase de Flaubert, sujet d’une des premières dissertations de français en classe prépa… Ouh, oui, ça date, mais je m’étais pris une telle tôle que le sujet m’a marquée (la note, non, mon inconscient a fait un rejet, pour me protéger, tu sais, comme avec les événements trop traumatisants! )

Bref.

Si Yvetot vaut Constantinople, je peux bien dire que Limoges vaut le reste aussi. Comme ça, je ne me mouille pas trop.

Hier, en effet, en visite sur un chantier, j’ai redécouvert la cathédrale St Etienne, nettoyée et remise au propre, débarrassée des voitures ventouses. Et elle m’a séduite, comme si je visitais une ville inconnue, comme si je la voyais pour la 1ère fois.

cathlimoges4.jpg 

Elle n’a pas à rougir face aux autres constructions que j’ai pu voir, elle mérite le détour elle aussi, et pour le coup, mon bilan carbone a largement compensé celui de Charlie Hebdo!!

cathlimoges.jpg 

Cette image là, n’est pas la mienne, elle appartient au service photographique de ma boîte, merci à eux donc.

 cathdraleeclairagenuit200907293.jpg

Et puis, quand on croise ce regard-là, même si on voit plus le reflet des voitures que les yeux en question, ça vaut bien tous les voyages en Grèce… (ou presque…)

 

yeuxmandarine.jpg 

28 octobre, 2011

Destouches de décroissance?

Classé dans : vite dit — garofanorosso @ 10:09

Comme je l’indiquais dans le papier consacré à Résurrection, je me suis replongée avec délectation dans le Voyage de Céline.

Céline, si décrié pour ses positions de gros connard raciste et antisémite sulfureuses pendant la 2ème Guerre, a pourtant publié en 1932 un monument avec son Voyage au bout de la nuit. J’avais oublié à quel point ce livre était bon, avec sa langue parlée argotique si riche et ses idées si virulentes contre la guerre, les officiers, les politiques.

Bref, ce bouquin est simplement génial, je le savais, je le confirme. Cela évidemment ne dédouane pas Céline de sa connerie profonde ni de ses idées émétiques, tout ça parce que sa nana s’est tirée avec un Juif (comment ça je réduis un peu vite??? Oh, je te l’ai dit que j’étais le mètre étalon de la mauvaise foi, ça marche pour tout!! ).

Mais en plus de tout ça, j’y ai trouvé quelque chose qui a résonné de façon tout à fait singulière dans ma cervelle. Une chose que j’avais formulée dans mon for intérieur et que j’ai retrouvée dans mon for extérieur en lisant ce bouquin: la description par Céline de la voracité stupide et vaine des hommes, qui vivent comme s’ils étaient immortels. Posséder, toujours et encore, avoir toujours plus, comme si on allait traîner ses biens avec soi dans son cercueil. Je l’ai trouvé, en pages 52 et 53, je te le livre:

« Rien ne restait du village, de vivant, que des chats effrayés. Les mobiliers bien cassés d’abord, passaient à faire du feu pour la cuistance, chaises, fauteuils, buffets, du plus léger au plus lourd. Et tout ce qui pouvait se mettre sur le dos, ils l’emmenaient avec eux, mes camarades. Des peignes, des petites lampes, des tasses, des petites choses futiles, et même des couronnes de mariée, tout y passait. Comme si on avait encore eu à vivre pour des années. Ils volaient pour se distraire, pour avoir l’air d’en avoir encore pour longtemps. Des envies de toujours. Le canon pour eux c’était que du bruit. C’est même à cause de ça que les guerres peuvent durer. Même ceux qui la font, en train de la faire, ne l’imaginent pas. La balle dans le ventre, ils auraient continué à ramasser de vieilles sandales sur la route, qui pouvaient « encore servir ». Ainsi le mouton, sur le flanc, dans le pré, agonise et broute encore. »

Posséder pour vivre, vivre pour posséder…

Bien entendu, là, dans ce contexte, la mort pouvait débarouler dans la seconde, avec un obus dans la tronche, ou une rafale de mitrailleuse, certes, mais nous, là, aujourd’hui en 2011, on est donc devenus immortels? Ah? Je l’ignorais. Un AVC, une rupture d’anévrisme, un pancréas cancéreux, une collision avec un 38 tonnes au petit matin, et tu y passes aussi au trou, aussi sûrement que si tu rencontrais de façon fortuite un obus de 75. 

Mais moi, j’dis ça, j’dis rien… (je ressortirai peut-être ce papier pour les soldes).

25 octobre, 2011

Phallocratie et loi salique.

Classé dans : vite dit — garofanorosso @ 8:18

Je disais donc, en commentant mon propre papier annonçant urbi et orbi la naissance du nouvel héritier au trône du Mangoustan, qu’en bonne féministe, je n’attribuais que des sobriquets masculins à mes prétendants au pouvoir…

Des siècles et des siècles (amen) de phallocratie ont rendu ma cervelle bien soumise aux stéréotypes sociétaux, je dois bien le reconnaître.

Oui, mais bon (attention, mauvaise foi, te voilà prévenu, ne viens pas pleurer si tes yeux se mettent à saigner), je ne peux que me rendre à l’évidence, et, preuve à l’appui, je démontre que ce n’est pas une quelconque loi salique remise au goût du jour qui me fait baptiser à la testostérone mes rejetons manguiers, mais bien leur nature et leur physionomie.

La preuve (clique sur la photo pour bien te rendre compte de ce que je raconte):

 mangue241011texte.jpg

(tu le sens bien là, le concept de mauvaise foi, le vrai, hein, le mètre étalon de la mauvaise foi?….. )

19 octobre, 2011

On remet ça!

Classé dans : vite dit — garofanorosso @ 10:48

Après la disparition de Mangouste 1er, Duc du Buffet de la Cuisine, on croyait bien que la dynastie des Mangoustes allait dépérir et finir en quenouille suite à la paralysie totale de son successeur putatif, Mangouste II, Comte du Plan de Travail, pris en otage par une bande de fruits de la passion énervés.

Mais que nenni !

Le vieux roi, avant de rendre l’âme, avait laissé des consignes, et la succession au trône semble  à nouveau possible pour la famille Mangouste, car un petit cousin, issu d’une branche cadette a fait son apparition :

manguetroisime2.jpg  manguetroisime.jpg

Nous l’appellerons donc Mangouste troisième du nom, marquis du Pot de Terre.

Longue vie à lui!

Les images sont très sombres et de mauvaise qualité, mais c’est un peu des photos de paparazzi, tu vois, volées, et prises sur le vif avec les moyens du bord, pour fêter la naissance de cet héritier qu’on n’attendait plus (tiens, et « l’autre » héritier, celui du royaume de France, quelqu’un sait où il est? )

12345...8
 

Café Philo Sophia - Maison ... |
b2igibiireponse |
promo afpa grec 2010 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sociologie:Système L.M.D
| Collège Notre Dame
| LEGOVORE-STARWARS