Garofano Rosso

25 janvier, 2010

un petit pas pour l’humanité,

Classé dans : chuis ecolo ou bien? — garofanorosso @ 16:52

un pas de géant pour le Garofano!

En effet, j’ai pris à bras le corps mes préceptes de développement durable, tout ça, et j’ai franchi le pas, l’épreuve: les courses quotidiennes.

Parce que c’est bien beau, leurs discours aux gentils zécolos, là, achetez bio, achetez moins, achetez mieux…. bla bla bla.

Ouais, mais moi, j’ai voulu savoir s’il était possible, pour une somme restant décente, de faire des courses normales, 100% bio.

La réponse est …. oui, mais à 98% seulement.

J’ai bien réussi à faire toutes mes courses habituelles, pour une somme normale de 40€.

Bon, il faut dire qu’au quotidien, je ne mange quasiment pas de viande, mais beaucoup de fruits. Ceci étant posé, oui, on peut faire des courses normales 100% bio ou quasi.

Dans mon magasin « normal », à part le sirop et la bouffe pour le chat, j’ai pu tout acheter estampillé « agriculture biologique ».

Bon, faisant régulièrement mes courses dans ce magasin, je sais qu’en temps normal, ce caddie m’aurait coûté 15 € de moins, c’est sûr, mais bon, j’estime – et évidemment, ça n’engage que moi -  que la dépense supplémentaire est correcte. Bien sûr, je préfèrerais nettement que chaque article « AB » ou « bio » ne coûte pas systématiquement 2 ou 3 fois plus cher que le même de base, mais bon… c’est mon choix, j’assume, je raque!

Et puis, en parcourant les rayons du magasin, je me repassais la phrase d’un producteur de lait bio, au moment où les laitiers vidaient leurs citernes de lait dans les rues pour montrer leur mécontentement devant la baisse des cours: « moi, ça va, je suis bien rémunéré, je fais du lait bio ». Donc, je me dis que non seulement, je fais peut être un peu moins de mal à la planète avec ma note de courses, mais qu’en plus, si ça se trouve, je permets à un paysan de vivre décemment de son travail, une chose que j’estime normale, perso…

Voilà, chuis donc contente de mon affaire!

M’en faut peu, hein, une sortie « courses » au Carrouf du coin , et voilà un Garofano tout jovasse !

C’est pas compliqué de me faire plaisir à moi: une carte fidélité chez Champion ou un bon de réduction pour des nouilles (BIO les nouilles hein!) et hop, heureuse, jte dis!!!

MàJ: il est évident que pour une famille, avec disons, 2 gosses, et pourquoi pas, même, un chien (osons! ) ben, le caddie bio a tendance à prendre une ampleur exponentielle, certainement très difficilement gérable. Etre écolo, ça va bien quand on vit seul, je peux facilement le comprendre.

Au bureau

Classé dans : chuis ecolo ou bien? — garofanorosso @ 8:16

On a beau faire des efforts chez soi, trier, faire gaffe aux emballages, aux déchets, à l’origine des produits , ben, tout semble futile quand on voit le gaspillage incroyable qu’on fait au bureau.

Ca, ça ne pouvait plus continuer pour moi. Impossible de continuer à gaspiller du papier à grands coups de forêt amazonienne, non au changement de tapis de souris dès que la couleur nous lasse, basta les achats de 2563 sortes de stylos/gomme/agrafeuses…..

Donc, très vite, j’ai posé comme principe qu’à partir du moment où mon tapis de souris remplissait toujours son oeuvre, à savoir, faire rouler ma souris, ben, même s’il était bleu moche pouilleux, je m’en fous, je le garde. Idem pour le reste de mes équipements de bureau. Je ne change que quand c’est mort. Na.

Et depuis 2 ans, j’ai mis au point une méthode de travail pour économiser le papier. Je suis obligée d’imprimer des notes de service, on fonctionne encore avec le papier chez moi, faut que ce soit écrit et surtout signé, sinon, c’est pas officiel, tu vois?

Donc, mes notes, mes dossiers, mes documents, tout ce qui doit être imprimé, je le sors en format A5. Une demi feuille. Alors, certes, au moment de l’impression, ça demande une manip’ supplémentaire, il faut bien spécifier qu’on veut que l’imprimante nous fasse 2 feuilles par page, mais franchement, ça vaut le coup!

En 1 an, j’ai économisé au moins 20 kilos de papier!

Comment je le sais?

Ben, c’est simple, avant, avec mes A4, j’avais besoin de 6 énormes boîtes à archives pour loger mon travail de 12 mois ( 2 mois par boîte, tu suis?), maintenant, en divisant mon papier en 2, ben, bizarrement, j’ai diminué ma consommation de boîtes à archives par … 6!

Il ne me faut plus qu’une seule boîte pour une année, contre 6 avant!

Alors, quand j’ai vu ça, je me suis dit qu’en effet, la patience et quelques efforts, minimes, pouvaient faire gagner un max d’espace, de fourniture, de papier, et donc, de pognon!

Evidemment, à moi seule, je ne vais pas diviser le bugdet de Ma Boîte par 6 , mais c’est un début.

Le problème, c’est que je ne fais pas de prosélytisme, je passe déjà pour une illuminée parce que je récupère tout, même les plantes à moitié mortes dans les poubelles….

Mais bon, à titre personnel, je sais que je fais du bien à tout le monde: à moi, par la satisfaction que me procure au quotidien ma démarche écolo-friendly (j’aime bien cette expression, t’as remarqué ?!!!), à Ma Boîte avec les économies que je lui fais faire à mon échelle (ah, ouais, c’est p’têt’ le moment de te dire, ami des fleurs, que je suis FONCTIONNAIRE, et que le budget de MaBoîte, ben, c’est tes impôts!! AHA!! ), et à la nature, en réduisant par tous les moyens la consommation de papier, d’encre, et la production de déchets.

Ah, je m’aime tiens!!!!

 

21 janvier, 2010

Bon alors, c’est quoi un Garofano écolo?

Classé dans : chuis ecolo ou bien? — garofanorosso @ 7:48

Chez moi, dans la profonde campagne corrézienne (ah? j’te l’avais pas dit?), l’écologie, en fait, c’est un peu un art de vivre. Noooon, je ne viens pas de Tarnac, mais d’un bledou aussi. Et dans ce bledou, ben, on m’a appris 2 ou 3 trucs comme éteindre les lumières en sortant d’une pièce, ne pas faire couler l’eau du robinet en se brossant les dents, ne pas gaspiller la bouffe, ne pas détruire les plantes pour rien, ne pas faire de mal aux bêtes, ne pas prendre trop de bains…… Tout ça, tout ça, quoi, qu’on nous rabache maintenant comme si c’était le nouvel évangile de St Ecolo!

Chez moi, on appelait ça …. le bon sens!

C’est con, mais ça marche!

Alors, donc, depuis 30 ans, je suis écolo en somme. Et même plus, 32 ans, donc, puisque je n’avais pas de couches jetables moi, j’ai connu la misère aussi, moi, môssieur, les langes, tout ça….. Le Moyen âge dans les seventies!!

Vache!

Donc, à mon arrivée en ville, – la capitale – …. du Limousin….. j’ai continué.

Et c’est tout naturellement que je me suis rendue compte qu’à Limoges, comme à Paris, en vélo, on dépassait les autos. Je suis donc devenue une cycliste urbaine il y a quelques années. Et quelle liberté, quelle facilité! Pas de parking à chercher, pas de contrainte – si ça bloque sur la route, hop, on passe sur les trottoirs ,même si on n’a pas le droit….  – , pas de gaz vilains qui piquent les yeux, ah si, ceux des autres bagnoles!!!

Bref, quand je ne me déplace pas de pedibus, à cause de la neige, de la nuit, de la pluie, ben, je bouge à vélo en ville. La voiture, je la garde pour les longs trajets (redescente en Corrèze par exemple) ou quand il faut que je prenne quelqu’un avec moi, comme je n’ai pas de porte-bagage!

Je suis de plus en plus encline à laisser la voiture au parking, et à faire un max de choses à deux roues. Même mes courses. Car, non seulement, je ne suis qu’à 1500 m d’un magasin, mais en plus, en faisant ça, je suis bien obligée de me restreindre sur la liste des courses , sinon, ben, j’en chie des ronds de chapeau pour rentrer à bicycletteuh!!

aha!

D’une pierre 2 coups!

Même mon portefeuille est devenu écolo-friendly du coup!

Alors, c’est pas compliqué: un vélo, un sac à dos, et roulez jeunesse! En plus, le vélo en ville c’est comme un chien.

J’t'esplique, bouge pas.

Tu promènes un chien – mignon le chien, sinon, ça marche pas – , ben tu vas avoir des gens qui vont venir parler au chien, et de fil en aiguille, comme le chien est peu causant de nature, il se peut qu’ils te parlent  à toi! Siiii!

Et pourquoi pas faire naître une belle amitié (ou juste une histoire de fesses, au choix!) !

Et ben, vois-tu, ami des fleurs, le vélo, c’est idem!

A l’arrêt j’veux dire, genre à un feu, tu vas pouvoir causer avec le piéton qui attend lui aussi son feu vert, ou bien, avec un autre cycliste, ou bien avec un automobiliste fenêtre ouverte (oui, ça marche mieux en été! ) et paf, discussion, et pourquoi pas la suite aussi!

Et puis, même s’il n’y a pas la suite, déjà, juste un échange amical de sourire et de paroles courtoises, ça fait du bien!

Ah bien sûr, tu vas aussi avoir le caniphobe / vélophobe, qui va te gueuler dessus « passqu’un chien a chié en 1986 devant son seuil », ou bien, passque « les vélos ça fait chier, ça prend toute la route et ça avance pas, connard! « .

Oui, oui, ça existe aussi!

Mais face à ce genre d’individu, ben, en réaction, une solidarité silencieuse naît entre toi, femme à vélo, et lui, là, sur le trottoir, qui promène son bichon frisé…

Alors, tu vois que ça peut être festif l’écologie!!

1...678910
 

Café Philo Sophia - Maison ... |
b2igibiireponse |
promo afpa grec 2010 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sociologie:Système L.M.D
| Collège Notre Dame
| LEGOVORE-STARWARS