Garofano Rosso

23 novembre, 2010

Je me presse de rire de tout…

Classé dans : vite dit — garofanorosso @ 9:05

On connaît la suite.

Ce matin, informations radiophoniques et réalité ont chacune dessiné sur mon visage un sourire un peu triste, comme résigné en somme.

L’info radio d’abord: la relocalisation de l’industrie et des emplois se poursuit!

Ouais!! Ben, alors, pourquoi être résignée si les emplois reviennent en France? Parce que l’industrie qui revient se nicher dans le giron de la douce Marianne, ben, c’est la cannabiculture. La culture du teush. L’herbe. 50 % de l’herbe fumée en France vient de France. C’est pas beau ça? Alors, finies les plantations « sauvages » dans le dressing de son appart avec deux néons, non, en France, on est passé directement à l’exploitation industrielle, dans des hangars, avec du matos acheté sur le net, sans la moindre difficulté… Belle hypocrisie ma foi.

Premier sourire dépité donc.

Le deuxième m’a été fourni par la triste réalité de la bêtise adolescente.

Chaque matin, pour me rendre au travail, je passe devant des lycées. Devant l’un d’eux se trouve un petit snack où les ados viennent se « poser » en attendant leurs cours. La scène de ce matin: une table, 4 jeunes filles. L’une dit à l’autre : « mais alors toi, t’es complètement paradisiaque »… Je me disais, tiens, c’est un sacré compliment ça, « paradisiaque » , c’est sympa, jusqu’à ce qu’une autre jeune fille rétorque la seconde suivante : « on dit « paranoïaque ».

J’ai poussé un soupir de dépit.

2 réponses à “Je me presse de rire de tout…”

  1. jean-marie dit :

    bonsoir, Florence,
    je partage ton dépit…
    face à la drogue, même si certains la disent douce,
    la relocalisation n’ira pas très loin…
    face à la prétention qui pousse à employer des mots recherchés… chez un ado, c’est peut-être pardonnable, mais quand les exemples viennent de ceux chargés de nous informer, c’est grave… on parele de lapsus… alors qu’il s’agit pour moi d’une faute professionnelle
    amicalement
    jean-marei

  2. garofano rosso dit :

    j’avoue que ma propension à pardonner, même des ados, est très très faible… la compassion n’est pas mon fort, je dois bien l’avouer…

Laisser un commentaire

 

Café Philo Sophia - Maison ... |
b2igibiireponse |
promo afpa grec 2010 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sociologie:Système L.M.D
| Collège Notre Dame
| LEGOVORE-STARWARS