Garofano Rosso

  • Accueil
  • > Archives pour septembre 2010

30 septembre, 2010

Relocalisez, relocalisez, il en restera toujours quelque chose.

Classé dans : chuis ecolo ou bien? — garofanorosso @ 11:37

Une bonne nouvelle.

Une , hein, pas huit ou dix, une.

Il paraît que de plus en plus d’entreprises françaises se décident à revenir dans le giron de la Mère Patrie, au lieu d’aller jouer les cagoles de bas étage en Chine ou en Afrique du Nord!

Rossignol, le Coq Sportif, Geneviève Lethu (qui fait de la déco de table), les jouets Meccano, Majencia (matériel de bureau)… elles sont quelques dizaines à faire le choix de revenir en France, après des années de délocalisation brutale.

Alors? Ca veut dire que la France est un nouveau pays du Tiers Monde où la main d’oeuvre est redevenue esclave? Ou est-ce un beau coup de pub de ces entreprises qui commencent à comprendre que le consommateur français, quand il le peut, préfère le Made in France au Made in RPC?  Ni l’un ni l’autre (oui, bon, enfin, plus l’autre que l’un…. quoique…….)

C’est juste qu’après des années de délocalisation, les économistes et autres experts en gros sous, se sont rendu compte qu’il revenait finalement moins cher de fabriquer en France des produits…. destinés à la France.  En effet, les produits made in Asia doivent être transportés, stockés, gardiennés. Qui plus est, la qualité en est souvent moindre, voire carrément pourrie, ce qui entraîne des refus des clients, des retours, des retards, la refabrication des produits correctement…. Tout cela a un coût que les entreprises françaises sont en train de sentir passer. Les économistes parlent d’un écart allant de 10% moins cher à 20 % plus cher pour un produit chinois vendu en Europe par rapport à un produit français. Nos boîtes, qui ne sont ni philanthropes, ni patriotes, y voient clairement leur intérêt.

Il n’y a pas que ça.

Le made in France est nettement plus réactif, il est plus facile de réagir à 200 km qu’à 10000… enfin, il me semble… De plus, la propriété intellectuelle est nettement mieux protégée en France qu’en Chine, où pas mal d’entreprises ont à souffrir de la contrefaçon. Elles s’y retrouvent au niveau financier, c’est bien tout ce qui compte pour elles.

Bon, alors, oui, évidemment, quand on compare les quelques dizaines d’emplois créés en France aux centaines de milliers détruits chaque année dans l’industrie, on voit bien que le phénomène de relocalisation reste extrêmement marginal, mais ça commence, doucement. On peut quand même rester optimiste et se dire qu’après tout, si les entreprises françaises ont commencé à se barrer en Asie il y a une vingtaine d’années, elles ont le même laps de temps pour faire machine arrière. Qui sait? Dans 20 ans, le made in China sera vraiment réservé à la sauce soja…

Il y a un autre point sur lequel les économistes se sont penchés, c’est le fameux coût de la main d’oeuvre en France, dont Sarkozy et le MEDEF nous rabattent les oreilles à longueur de temps, pleurant que bouuhououh, on est trop chers, boououhouuou, rétablissons l’esclavage, bouououhouuuou, les syndicats y sont pas gentils et le code du travail ça fait chier…. bref.  C’est de la connerie. Les entreprises se sont rendu compte que le coût de la main d’oeuvre ne représentait que 20% du coût total de production, et donc, ce n’est pas forcément en payant les enfants chinois à coup de pied dans le cul qu’elles feraient plus de bénéfices… Si on prend en compte tout ce que je viens de raconter plus haut.

Attention, on parle là d’entreprises qui ont besoin de main d’oeuvre QUALIFIEE et qui sont plutôt dans le haut de gamme (Rossignol, c’est pas Kiabi…). Je ne pense pas que les grands négriers du textile se remettent à produire leurs merdes informes en France…. Faut pas non plus être complètement naïf…

Mais bon, ça commence, je veux y croire. 

Et pour finir, je voudrais attirer l’attention sur l’entreprise Majencia dont je parlais au dessus. Ils font du matériel de bureau. Eux, non seulement ils sont revenus en France, en parvenant à produire bien et pas cher, mais en plus, ils ont une démarche écolo-friendly, siiiiiiiii!! Ils produisent des meubles DD, ils font des économies de 700 tonnes de CO² par an et leurs produits sont recyclables.

Alors, là, la bobo-bio que je suis sent son petit coeur battre de plus belle, car, tu le sais, le Graal pour nous, c’est le local-bio…

Une petite pierre de plus à l’édifice du mieux vivre, faut pas cracher dessus…

 

Edit du 1er octobre : il est quand même cocasse de voir qu’au moment même où je rédigeais ce papier bisounours, l’ancien boss du Coq Sportif sus-mentionné était condamné à 150000 € d’amende et deux ans de prison pour contrefaçon de Nike et Adidas….

Je vous livre l’article des Dernières Nouvelles d’Alsace à ce propos : « L’ancien PDG de la société Aytex, ayant pour activité la vente d’articles de sports auprès de sociétés de la grande distribution, ancien partenaire commercial du groupe Adidas et aussi patron de la marque sportive Le Coq Sportif à l’époque, devra également verser au titre du préjudice commercial pour Adidas la somme de 557 982 € et 90 942 € à la société Nike, ainsi qu’une somme de 420 000 € à Adidas au titre de l’atteinte à la marque et à l’image et 70 000 € pour Nike. Un mandat d’arrêt a été décerné … »

No comment….

29 septembre, 2010

Goji, gros jeu de dupes?

Classé dans : chuis ecolo ou bien? — garofanorosso @ 11:19

Ben, flûte alors!

Je reviens pour te causer un peu de choses bio zet belles, et ben, vlan, c’est tout pourri!

Je t’explique.

J’avais envie de me lancer dans une nouvelle cure de bien être, après celle que j’avais faite il y a quelques années, avec une plante au nom merveilleux, le kudzu. Le kudzu, c’est une plante qui vient de loin et qui, non seulement a un nom cocasse, et qui me fait rire, mais qui est pleine de vitamines, de bonnes choses et qui a un effet anti-dépresseur léger( son nom est un facteur important ), qui peut aider le fumeur à cesser de fumer, donc.

Bon, ça ne marche pas, hein, soyons honnêtes. Disons, pas plus, ni moins que la vitamine C ou la poudre de perlimpinpin (mais, où sont les « m » dans ce mot?? Bref.)

Alors, je me suis penchée sur une autre plante, qui a le vent en poupe ces dernières années (ce qui a contribué à faire son grand malheur, d’ailleurs…): le GOJI.

Aha. Tu en as sans doute entendu parler du goji, ce petit fruit rouge d’Himalaya, bourré à craquer de vitamines, de minéraux, de choses exquises pour la santé. C’est petit, c’est rouge, ça se vend en principe sêché, et c’est la panacée. Le sirop Typhon du XXIème siècle boboïste.

Mais ce n’est pas seulement plein de vitamines, le goji mignon, c’est surtout plein de pesticides! Des concentrations maousses, pas super follichonnes pour l’organisme, du coup.

C’est logique, tant que le fruit ne servait qu’à éviter le scorbut aux yacks sur les contreforts du Tibet, ben, ça allait, tout le monde s’en foutait, mais maintenant que le troupeau de vaches à lait des bobos bios d’Occident se met à chiquer du goji, forcément, faut produire!

Et le goji, il ne vient pas que de l’Himalaya, il vient aussi – parfois, et pour le goji de bas étage, c’est une réalite –  de Chine.

Et en Chine, les concepts de respect de l’environnement et de l’humain ne sont pas forcément toujours au centre des préoccupations… Donc, les producteurs de goji chinois le font pousser à grand renfort de pesticides, épandus par avion. Pesticides qui se retrouvent hyper concentrés dans les fruits sêchés ensuite, et dans le petit corps de votre dévouée…

Bouh!

Même le goji bio, ne l’est pas. Même lui est touché par les pesticides (va empêcher le produit versé par avion sur le champ du voisin de ne pas voleter sur le tien! ). De plus, les normes d’agriculture bio se sont assouplies, pour vendre plus, évidemment, c’est toujours la même histoire. Donc, les marges de tolérance sont plus hautes, et on accepte d’estampiller « bio » un goji contenant 3 pesticides. Bon, certes, à côté des 14 ou 15 que l’on trouve dans le goji « normal », c’est pas lourd, mais le bio, c’est nicht pesticide, my dear, niet, nada!

Alors, je me documente ici et là, et tout ce que je lis me dit de rester hyper méfiante quant à la provenance de ce merveilleux petit fruit rouge: toutes mes lectures me le certifient :il faut fuir comme la peste le goji venant de Chine. Il EST toujours pollué, toujours. Il faut en rester au vrai goji de l’Hymalaya, qui répond au doux nom de Lycium Barbarum L., et en plus, il faut que le paquet (ne jamais l’acheter en vrac ) soit estampillé AB.

Là, tu as moins de chances de bouffer trop de produits de merde. Mais bon, il en reste toujours…. Le profit…. encore lui….

En fait, je me dis qu’il ne faut faire confiance à personne, et sans doute, même, éviter carrément de consommer le goji, surtout que ça coûte la peau des fesses ce truc: aux alentours de 60 / 70 € le kilo…

Pour te faire une idée, je te livre in extenso l’article de Que Choisir de ce mois-ci, consacré au goji :

 goji30mc.jpg

Vais p’tet me contenter d’une cure chocolat/emmental fondu, moi, cet hiver….

 

 

22 septembre, 2010

Gougueule est un génie!

Classé dans : vite dit — garofanorosso @ 13:42

Voilà les pubs qui se  sont affichées sous mon précédent billet :

 pubblog2.jpg et pubblog.jpg

Bon….

Promis, je vais essayer de me resaisir et de te repondre des vrais billets bien DD, ecolo-friends, passeque bon, ça va bien maintenant!

21 septembre, 2010

Rien à voir, mais ça me fait marrer!

Classé dans : vite dit — garofanorosso @ 15:00

Et par les temps qui courent, c’est pas du luxe , franchement.

Bon.

Aujourd’hui, c’est la St Matthieu.

Et ben, moi, ce jour me fait rire car il me rappelle une blagounette qu’un vieux pote de mes parents racontait souvent et qui me faisait rire, alors même que je ne la pigeais pas.

Aujourd’hui, trente ans après,  je ne la pige toujours pas, mais elle me fait d’autant plus rire.

Je te la livre, c’est très court:

« Jésus dit à Matthieu : descends du train regonfler les pneus »

…..

Je sens bien ta circonspection, mais je pense à ça depuis ce matin, et je me marre in peto, alors, t’y as droit aussi! Ne me remercie pas.

Et puis, je suis curieuse de voir ce que Unblog va me pondre comme lien publicitaire avec ça!

aha!!!

 

20 septembre, 2010

Revenons à nos finances!

Classé dans : chuis ecolo ou bien? — garofanorosso @ 12:41

Bien, je t’ai bien mis le moral dans les chaussettes avec mes histoires de Cosette au pays des chiens jouant du tam-tam, mais faudrait pas non plus perdre de vue l’essence de ce blog, qui n’est pas, en principe, un bureau des pleurs, même si je suis chez moi et que je fais ce que je veux, bon.

Donc, nos finances. Les vraies, je veux dire, pas les accidents dus à une trop grande propension à fréquenter assidument les restos branchés de l’Hérault, les pures, les écolo-friendly, les DD, les solidaires quoi.

Cette idée, dont je te parlais il y a peu, de devenir financeur de projets de particuliers par le biais du micro-crédit, ne me lâche pas. Bien au contraire.

Plus j’y pense, et plus je me dis que c’est bien ça que je veux faire.

Je te parlais donc de 2 organismes de micro-crédit, Friendsclear et Babyloan, pour ne citer qu’eux. L’idée a fait son chemin dans mon cerveau dévasté et je me suis dit que tant qu’à faire de faire, autant le faire bien…… (je suis fatiguée, je te dis!)

Ainsi, actuellement, je suis complètement prise au piège de la très haute finance internationale, du fait de mon crédit immobilier, qui a fait que j’ai été obligée de prendre un compte dans La banque française number one in ze world, la belle verte qui sponsorise le tennis, et qui a trois lettres dans son nom. Tu situes.

Niveau économie solidaire et sociale, elle se pose là quand même….. Oui, oui, là , là bas, très très loin, mais siii, regarde, son logo est vert, alors, c’est pas un signe ça???

Bien.

Et ben, elle aussi, elle me sort par les yeux.

Me dire que cette salope entreprise fait des milliards de bénéfice sur mon dos, alors que le monde se casse la gueule et qu’on radie des chômeurs en retard de 10 minutes à leur rendez-vous pour faire baisser les chiffres (merci M6), ça me met en colère.

Je n’ai plus la moindre envie de faire partie de ce jeu sordide, cynique et mortifère.

Donc, je suis allée voir sur le oueb international, et j’ai tapé « banque solidaire et sociale ».

Et j’ai trouvé mon bonheur, enfin, mon futur bonheur: le Crédit Coopératif. Une banque, une vraie, avec une CB et tout le toutim, mais une banque qui met le côté social avant le côté bénéf, ou du moins, – restons un tantinet lucides quand même, c’est une banque… – qui semble être moins vampire que les autres.

Mais c’est au consommateur de faire le choix d’aller dans cette banque, car , évidemment, c’est lui qui va être l’acteur solidaire, plus que l’établissement financier. Ainsi, le Crédit Coop propose, comme toutes les autres banques, un Codevi, pardon, un « livret de développement durable » (drôle de nom, je trouve…), comme les copines. Rémunéré à rien, 1.25% , comme les autres, mais il te propose de jouer un rôle actif et solidaire, il te propose en fait de bien porter son nom : tu peux choisir de donner 50, 75 ou même 100 % de tes intérêts à une association partenaire. Ca va de WWF à Médecins du Monde en passant par la Ligue des Droits de l’Homme. Je trouve cette démarche intéressante et valorisante.

C’est pourquoi, le transfert, immmmmédiat de mon compte de la NBP (astuce pour ne pas faire pub! rhooo!)  vers le Crédit Coopératif, ce sera la 3ème chose que je ferai dès que j’aurais vendu mon appart (la 1ère étant évidemment de trouver un nouveau logement et la 2ème de m’acheter un futon, un vrai… quel programme! ).

Par la suite, je deviendrai financeur de particuliers. Comme prévu à la base.

Pour ne pas se perdre dans ce flux, et si tu es intéressé par cette démarche, tu peux aller sur le site « le marché citoyen.net » qui recense plein d’acteurs de la finance solidaire (entre autres), qui non contents de faire le bien autour d’eux, portent de doux noms, comme CIGALES et Garrigues.

Ca fleure bon le soleil et la bonne humeur tout ça , non?

 

17 septembre, 2010

C’est la fin…

Classé dans : vite dit — garofanorosso @ 14:15

Alors, bon, déjà, je te disais que je n’avais plus de tunes, ça ne facilite pas l’humeur bondissante de Bambi, mais ça ressemblerait plutôt à celle de la Maman de Bambi deux minutes après avoir croisé une cartouche de 22 (ou de je sais pas quoi, je ne chasse pas, je hais les chasseurs. C’est dit.)

Bambi, donc, est orphelin.

T’es mal , là, hein? Attends, y a mieux.

Rappelle toi les cris du bébé ours dans l’Ours (quel génie! ) quand la maman ourse (oui, bon) se ramasse une souche et la moitié des Rocheuses sur le rable… t’y es là, ok, t’es en condition!

Je vis en appartement, donc, ET LA JE M’ADRESSE A TOI, Ô FUTUR ACHETEUR POTENTIEL: TOURNE LES YEUX, NE LIS PAS LA SUITE!!

En appartement, donc, avec , en dessous deux jeunes  + un bébé + 1 gros chien qui hurle quand il est seul et qu’ils tabassent pour pas qu’il hurle ce qui fait qu’il hurle encore plus fort et donc, eux, ils crient plus fort pour faire taire le chien + 1 petit chien qui hurle quand il est seul et qu’ils tabassent pour pas qu’il hurle ce qui fait qu’il hurle encore plus fort et donc, eux, ils crient plus fort pour faire taire le chien,

oui, oui, tu as bien lu…. et ce, surtout entre 22h et 2h, quand je ne sors pas, parce que j’ai décidé de me reposer, parce que j’ai 9 de tension  et que j’aimerais bien siroter mon lait chaud en chaussettes et pyjama pilou devant les Experts Manhattan….

Bon bon bon…

Ca c’est ceux du dessous, et je vis avec eux et leurs clebs depuis plus d’un an maintenant…… Sans que rien ne les fasse taire, ni eux , ni les chiens….

Bien.

Un appartement, DONC, avec au dessus, des jeunes (et après on s’étonne que je déteste les jeunes, que je les haïsse, que je les vomisse, les execre…. sus aux jeunes…. non, relis doucement, ça va te sembler plus clair !!), qui jouent du djembé.

C’est beau le djembé, mais je t’avouerais franchement, là, entre nous, qu’entre 22h30 et 1h30, c’est un peu CASSE COUILLES le djembé! Là, encore, j’ai pris mon courage à deux mains, et je suis allée toquer à l’huis, demandant avec une voix oscillant entre dark vador et mon beauceron de 12 ans à deux heures de sa mort, d’arrêter de jouer du djembé à 1 heure du mat’. Ils ont arrêté……………

………………………………………………………….de jouer du djembé, ils ont mis la musique à fond pour compenser le vide sidéral de leurs cervelles d’ados mal dégrossis…. jusqu’à 2h30 du matin… Je n’ai pas eu la force de remonter, je n’aurais pas été en mesure de garder mon calme, et j’aurais fini ma nuit soit défenestrée, soit ratatinée au fond de l’escalier, soit en taule.

Donc, voilà avec quoi (et non pas qui) je vis….

Tu comprendras que mon envie de vendre devienne un BESOIN maintenant. La dépression nerveuse me guette et la tentation homicide aussi.

Mais tout ça pour en venir où, me diras-tu, cruel que tu es, incapable de me laisser pleurer ma fatigue et ma hargne sur ton épaule!

Pour en venir là:  si jamais je devais trépasser, par la main d’autrui ou par une chute, il serait peut être judicieux de souscrire une assurance- vie, pour assurer à mon cher et tendre des revenus pour ses jours pas encore trop vieux. Histoire que ma mort soit plus utile que ma vie de larve aux yeux cernés.

Un collègue m’a alors montré ceci :

 C'est la fin...  dans vite dit pdf assurancevie.pdf

………….O_O’………………..

Heureusement que c’est le contrat « Sérénitude », parce qu’avec le contrat « Tu te noues les synapses -itude », ça doit être quelque chose….

Je crois que je préfère être piétinée par une meute de chiens et d’adolescentes obésiformes jouant du djembé à 2 heures du matin en courant après la maman de Bambi……

 

13 septembre, 2010

Décroissance et vacances à la mer.

Classé dans : vite dit — garofanorosso @ 7:11

Encore une incompatibilité me diras-tu, ami des fleurs.

Et je te répondrais que tu n’as pas tout à fait tort, mais un peu quand même (postulat de départ : je n’ai JAMAIS tort, moi)

Certes, en bord de Belle Bleue, les restos, les boutiques, les casinos, ne semblent guère compatibles avec un mode de vie écolo-bio-décroissant, mais la décroissance, la vraie, la pure, elle arrive au retour des vacances en bord de mer.

Si, si.

A la vue du relevé de compte en fait…

Posons le problème de façon arithmétique (cf la pub citroen qui passe en ce moment avec le prof de math un tantinet gros con sadique):

Sachant que Melle Garofano est payée le 26 du mois, que sa paye n’excède pas un smic brut, et qu’elle a dépensé quasiment un smic net en 10 jours de congès, combien de temps lui restera-t-il avant que sa banquière ne l’appelle pour un léger découvert?

Si en plus vous me trouvez l’âge du capitaine, vous gagnez le droit de revenir ici…

Ben voilà la solution pour vivre décroissant: ne plus avoir de tunes! Ca marche super bien.

De retour dans le vert Limousin, en effet, me voici contrainte à finir le mois avec 29.32 €. Et quand je dis « finir le mois », c’est tenir du 7 au 26.

Alors, oui, je sais, je les entends déjà les cris d’orfraie, là bas au fond, du genre, « tu n’avais qu’à pas vivre en Liliane de l’Oréal pendant 10 jours, c’est bien fait pour ta gueule », ou, « y a des gens qui vivent avec moins toute l’année », ou encore, « faut pas péter plus haut que son cul, ma chère, faut pas jouer les riches quand on a pas le sou »… Bref, ce genre de litanies que je balaie d’un revers de main: je me plains si je veux, je suis chez moi!

Bien.

Comme ça, c’est plus que sûr, aucun risque de replonger dans les affres de la consommation à outrance, histoire, je ne sais pas, de compenser une dépression violente due au retour sous la pluie dans une contrée à 350 km de la première étendue d’eau salée, avec un ciel d’ardoise et une reprise du taf en pleine effervescence de rentrée… Non, aucun risque que rechute, là!

Elle est pas belle la vie?

 

7 septembre, 2010

Ecologie et vacances à la mer

Classé dans : vite dit — garofanorosso @ 10:47

Alors, peut-on etre écolo et partir en vacances au bord de la mer, la Méditerranée, hein, pas la mer du Nord?

Ben, écoute, cher ami des fleurs, on va dire que même si on ne peut pas, ben, on le fait quand même!

Parce que quand même, 10 jours de soleil, de plage, de sable fin, de mer turquoise (fraîche, mais turquoise), de restos de poissons, de chansons douces, de casino qui fait gling gling, ouououhhhh, JACKPOT, pour les autres certes, mais deux fois dans la semaine quand même, ben, ouais, tout ça, ça vaut bien 1000 kilometres d’autoroute!

Alors, on peut quand même saupoudrer ces vacances très gourmandes en CO² d’une once de conscience écolo malgré tout, disons, que ne pas dépasser les 120 km/h sur la route, ça évite non seulement de se faire chopper au radar mais en plus, ça économise du pétrole. Tout bénéf, donc.

Ensuite, effectivement, je ne pense pas que l’empreinte écologique de la marche en tongs soit bien violente, donc, je ne vais pas me fouetter avec des fourchettes rouillées, ça va.

Donc, bon, au  bout du compte, non, des vacances au bord de la Méditerranée ne sont sans doute pas les plus écolo friendly du monde, mais on s’en fout, là, franchement, devant le ciel de Limoges si bas que le canal du Midi va se pendre, avec des températures qui me font dresser les poils au garde à vous, avec la perspective de retrouver le bureau jeudi et les emmerdements qui vont avec….

Pfffou!!!!

 

 

 

 

 

Café Philo Sophia - Maison ... |
b2igibiireponse |
promo afpa grec 2010 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sociologie:Système L.M.D
| Collège Notre Dame
| LEGOVORE-STARWARS