Garofano Rosso

  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 10 août 2010

10 août, 2010

Yeux de fouine

Classé dans : beaute — garofanorosso @ 8:10

Dans la série, je me dépouille et j’aime ça, il faut que je te parle de quelque chose qui a fait mon identité propre durant les 15 dernières années, au bas mot: mes yeux.

Aha!

Hum…

Mes yeux donc, sont marron foncé, ce qui n’a rien d’extraordinaire puisque je suis brune foncée. Mes yeux, je les maquille chaque matin que dieu fait, quelle que soit mon occupation de la journée, même si je ne dois rien faire, même pour aller chercher le pain, même pour aller nulle part. Enfin, tout ça, c’est au passé que je devrais l’écrire en fait.

Je t’ai déjà parlé de mon mascara waterproof bio au début de ce blog, tu sais, bon, donc, déjà depuis le début de 2010 j’étais passée au stade au-dessus niveau dépouillement avec juste du fard et du khôl. Et bien voilà que j’entre dans une nouvelle phase de la quête de la simplicité et du naturel: rien.

Rien sur les paupières, sur les cils, rien. (« Nude » comme disent les fashionistas et autres magazines débilitants)

Déjà ce week end, rien, no make up, même pour sortir, même pour voir mon ami. Alors qu’il y a quelques mois de cela, je te dis, même pour descendre les poubelles un dimanche, je devais me maquiller.

Impossible pour moi de supporter mon reflet avec les yeux nus: ils sont tout petits, souvent gonflés, souvent cernés (je sens que tu es en plein rêve là, hihi! )

Mes yeux nus, ça veut dire que ce qu’on voit le plus , genre comme le nez au milieu de la figure, ben, c’est justement mon pif et ce n’est pas ce que j’ai de plus charmant… Bref, depuis plus de 15 ans, je ne supporte pas mon visage avec les yeux nus.

Alors, là, je suis en train de franchir un putain de sacré pas: je me réapprivoise en fait.

Ca n’a l’air de rien mon histoire de maquillage à la con, ça paraît complètement superficiel, et ça l’est évidemment par certains côtés, mais en fait, quand on sait à quel point j’ai du mal à apprivoiser mon corps, et à quel point cette difficulté a eu des conséquences plutôt fâcheuses,  on peut comprendre que le simple fait d’accepter de montrer à la ville et au monde (oui, je suis mégalo! ) un visage sans fard, c’est le cas de le dire, nature, tel quel, ben, c’est un des plus grands pas que je puisse faire dans mon évolution actuelle.

Et c’est logique : pourquoi s’escrimer à vivre « bio », nature, non transformé, tout ça, et continuer à me transformer moi même et à montrer quelque chose que je ne suis pas?  Hmmm??

Mais cette réflexion n’est pas le principe à partir duquel j’en suis arrivée à ne presque plus me maquiller, c’est l’inverse. C’est le fait d’être capable, à 33 ans –  il était temps – d’apprivoiser mon visage, et mon être entier par la même, qui m’a fait réfléchir sur ce nouvel état de fait et qui m’a amenée à la réflexion sus-citée. Comme quoi, ce retour à une vie plus naturelle, c’est un processus interne profond, pas juste un effet de mode d’une bobo de province.

Bon, je dois avouer que ce n’est pas encore tout à fait facile, et que ce matin, pour aller au taf, en effet, je suis partie yeux nus, mais qu’arrivée au bureau, j’ai souligné mon regard de deux traits de khôl, pour éviter les réflexions du genre « ouh, ben, t’as pas dormi », « alors, on a fait la fête un peu? », » ça va? t’as l’air d’avoir pleuré, t’as les yeux tout gonflés »…

Bref.

Si le regard que je porte sur moi comment à changer dans le sens d’une plus grande acceptation de ce que je suis, je dois bien reconnaître que le regard et l’avis des autres sur moi gardent une place importante -trop – mais bien là. Mais je suis certaine que ça, comme le reste, ça viendra tout seul, avec le temps, naturellement (arf! )

Comme quoi, tu vois, on peut parler make-up et ne pas être totalement inepte pour autant…

 

Café Philo Sophia - Maison ... |
b2igibiireponse |
promo afpa grec 2010 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sociologie:Système L.M.D
| Collège Notre Dame
| LEGOVORE-STARWARS