Garofano Rosso

  • Accueil
  • > Archives pour juillet 2010

30 juillet, 2010

Pense à la grenouille…

Classé dans : chuis ecolo ou bien? — garofanorosso @ 13:06

grenouillecolocopie.jpgAha, encore un titre à la con tu me diras, ben, pas tant que ça.

La démonstration va être un peu très longue, et très anxiogène, mais tu vas comprendre.

Nous vivons dans une société de consommation à outrance, où tout ce que nous voulons existe en 350000 exemplaires. La guerre des marques est cruelle. Et pour se démarquer, les fabricants veulent attirer l’oeil du chaland, avec de l’emballage. J’en parle souvent, ici, de ces emballages de merde qui polluent la vue, l’environnement et le porte-monnaie.

Mais non contents de faire chier, les emballages sont toxiques. Paf, c’est dit (comment ça tu le savais déjà??  Ingrat! ) . Pots en verre, sachets de bonbons, boîtes de conserve, films plastiques, même les bouteilles de lait…. bio (gloups). Tout est contaminé par des bébêtes franchement vilaines qu’on appelle les phtalates.

Parmi ces phtalates, tu en as 2 qui sont les championnes du monde de la chtouille : le DEHP et le BP A (le fameux bisphénol A des biberons).

Le DEHP par exemple, rend les hommes stériles: la maman, enceinte d’un petit mâle, avale du DEHP dans tout ce qu’elle mange, tout, même le sacro-saint Nutella (aaaah) , et le foetus aussi. Paf, ce sont ces petites coucouilles qui prennent, et quand il sera en âge de faire des petits lui aussi, ben, le bébé mâle devenu jeune mâle fougueux va se retrouver avec des spermatozoïdes débiles qui nagent en rond, comme des poissons rouges idiots, et qui n’atteindront jamais le Graal ovulaire. Le DEHP est reconnu comme substance toxique, à tel point qu’il est interdit dans les jouets en plastique. Mais pour ce qui est de la bouffe, ça doit être sans doute moins grave… alors, on le laisse proliférer.

Des études menées en Allemagne ont montré que 20% des gosses possèdent une quantité de DEHP dans le corps considérée comme toxique. Et comme chaque sapolerie de phtalate aime bien s’acoquiner avec son voisin, ben, en tout, on pense de 80% des mômes sont contaminés. C’est pas super ça??

Alors, bon, les autorités essayent de suivre, elles créent des adminstrations de contrôle, et elles prennent des mesures: le DEHP sera interdit en Europe en 2012. En attendant? Ben, rien, il continue à être partout! Le bougre!

Une réglementation européenne oblige également les entreprises à faire valider leurs emballages avant de pouvoir les mettre sur le marché, mais ça coûte un pognon monstre, les lobbies font la sourde oreille, et essayer de mettre d’accord 27 Etats relève de l’utopie.  Donc, on en reste là.

Et puis même, si ça marchait, ce ne serait qu’une goutte d’eau dans la marée noire. En effet, la très grande majorité de nos emballages vient de Chine. Et la Chine, outre le fait que ce soit une immense dictature pas sympa, elle n’en a rien à battre de nos lois européennes. Elle, elle veut vendre, et elle vend, vu que nous sommes assez cons pour acheter sa merde…. Dont acte. La Chine produit son DEHP et autres joyeusetés, que nous récupérons dans tous nos emballages de tous nos produits Made in RPC…  OUAIS!

Et pour te dire à quel point c’est dangereux ce machin là, même la Chine surveille de près le DEHP…. t’as qu’à voir! Mais elle le vend quand même, oh!!!

Un autre super pote de nos petits corps, c’est le fameux bisphénol A, le BP A, celui des biberons. Celui là, il s’attaque à tout: cervelle, muscles, métabolisme  et défenses immunitaires. La totale, le pack complet!

Surtout s’il est réchauffé au micro-ondes…. Dieu que je suis contente d’avoir viré cet engin de malheur! (bien que, niveau biberons, je fusse plutôt tranquille… ) Alors lui, le BP A, on l’a interdit en France depuis cette année seulement, alors qu’on sait depuis des années qu’il est sacrément toxique…

Mais seul le Danemark a eu les couilles de l’interdire complètement de tout ce qui est nourriture pour enfants. Donc, chez nous, y en a encore, cherche bien….

Lui, il est encore plus sympa que son pote DEHP. Il entre chez toi juste par contact avec la peau. Il bloque les échanges lors de la formation du système immunitaire du foetus (encore lui) et fait que les adultes intoxiqués ont les défenses d’un nouveau né par fluttou (pas costaud, c’est du patois). Et ça, outre les biberons, y en a partout aussi : le beau plastique blanc qui empêche que ton cassoulet ait le goût du fer, ben, c’est lui; aha!

Et là, pareil, l’AFSSA ne veut pas répondre quand on lui demande pourquoi elle ne fait rien alors que des centaines d’études, payées par les Etats, prouvent la dangerosité du truc. Ah mais ouiiiii, mais nooooon, en fait, l’AFSSA, elle va te répondre que les études menées par les entreprises elles-mêmes sur les produits qu’elles vendent elles mêmes et qu’elles fabriquent elles-mêmes, montrent qu’en fait, c’est pas bien dangereux, alors, booooon, on va pas les contrarier, ces gros pontes!

Et il y a encore pire.

Siiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii!

Le bio…..

Ce bio que j’aime tant, ben, lui aussi, il est victime des emballages toxiques. C’est ce que je te dis sans arrêt: même bio, faut être vigilant et ne pas acheter tout et n’importe quoi! Dans le n’importe quoi, tu as les produits bio qui viennent d’Argentine en avion , ou bien, ceux emballés commes des midinettes un soir de bal! Ca il faut le fuir, combien de fois je te l’ai répété??? Hmmm???

Et ben oui, la pomme, même bio, si elle est emballée dans du plastique, elle devient toxique, c’est logique!

Et puis, il faut voir ce que ça fait comme déchets tous ces emballages!

C’est complètement paradoxal du coup, tu en conviendras.

Sans parler des emballages recyclés, qui donnent bonne conscience! Tu parles!!!! Là, ce sont les encres qui foutent la merde.

Encres = encres minérales = pétrole = phtalates = toxiques….

Et le pire du pire (je finis fort! ) c’est que ces encres de malheur viennent de journaux et autres papiers que tout bon citoyen un tantinet conscient s’acharne à recycler bien consciencieusement. Or, ces encres se retrouvent ensuite dans des emballages de produits alimentaires, et elles n’ont rien à y foutre!!

Nous voilà bien!

Les Suisses ont détecté plus de 6000 subtances nocives dans les encres, dont les phtalates… La boucle est bouclée….

Alors bon, on fait quoi? Entre les emballages qui castrent, ceux qui  rendent con, ceux qui tuent, le recyclage qui fait du mal, le bio qui devient aussi con que le reste (de toute façon, à partir du moment où les industriels s’en mêlent, tu peux être sûr que ça va foirer! ) ….. Là, je ne sais plus…. Supprimer les emballages, déjà, ce serait un bon point, ça c’est faisable, mais pas pour tout. Alors, ne plus acheter les produits où l’on a un doute… ça va pas être follichon, mais, honnêtement, je ne vois pas d’autre choix.

C’est en n’achetant plus leur merde que les industriels arrêteront de nous la vendre! Coluche avait encore raison!

Bon, tu as tout lu, tu es bien dégoûté, tu es au bord du suicide par ingestion de poches plastiques, mais tu veux comprendre l’histoire de la grenouille!

Ah, je te reconnais bien là; ben, c’est tout con en fait:  les emballages , c’est comme les grenouilles dans la jungle, plus ils sont voyants, plus ils sont toxiques! (ne fais pas l’enfant,  crache cette bobine de film alimentaire immédiatement!!! )

grenouille3.jpg grenouille4.jpg grenouille2.jpg grenouille1.jpg

29 juillet, 2010

VIVA ESPAÑA!

Classé dans : vite dit — garofanorosso @ 8:15

Ah, quelle bonne nouvelle!

Je ne cache pas ma joie, j’exprime mon ressenti, paf, brut de décoffrage, je suis sur mon blog! ah mais!

La Catalogne, Barcelona la belle, a affirmé son indépendance et son modernisme en interdisant, enfin, la corrida sur son territoire!

Basta la muerte!

Viva!

Je suis très heureuse , surtout pour le camouflet reçu en pleine face par ces gros cons d’aficionados et de tenants de la « tradicion » ! Non, l’Espagne n’est pas une terre de cruauté, la grand majorité des Espagnols est farouchement opposée à ces séances de tortures publiques, mais c’est toujours la voix des quelques arriérés fans de viande découpée sur pied qu’on entend; un peu comme les chasseurs chez nous: 2 millions de viandards qui font chier 58 millions de personnes… et on ferme nos gueules.

(Hein? on me dit que je suis un tantinet agacée, là? ah, ouais, ça doit être ça! )

Donc, je voulais signaler ma grande joie devant cette décision du parlement de Catalogne!

Viva España!!!

(j’ai pas de touche pour les points d’exclamation à l’envers!! madre de dios!!)

27 juillet, 2010

Recycler, c’est du sport!

Classé dans : vite dit — garofanorosso @ 9:09

J’en veux pour preuve l’exploit accompli par des marins qui ont réussi à relier San Francisco à Sydney en 4 mois sur un bateau entièrement réalisé en bouteilles plastiques et matières recyclées. Le tout assemblé avec de la colle organique à base de brou de noix de cajou et de sucre de canne (pratique en cas d’avarie, t’as toujours de quoi bouffer).

Ils sont arrivés; hier.

plastiki2.jpg

12000 bouteilles de 2 litres, des voiles en matière plastique recyclée, des panneaux solaires et des vélos d’appartement pour fournir l’électricité nécessaire aux moteurs de l’engin, et 4 membres d’équipage. Le tout agrémenté d’un petit potager pour avoir deux ou trois légumes frais durant la traversée, et zou!

C’est la famille Rothschild qui a financé cette aventure de 10 000 miles nautiques, destinée à attirer l’attention de la population sur la pollution, en particulier sur ces véritables îles de déchets plastiques qui se forment dans les océans.

C’est même l’héritier Rothschild, David, qui a dessiné, financé et piloté le machin. Comme ça, il était tranquille!

Le bateau mesure 18 mètres et porte le doux nom de « Plastiki », fun, non?

plastiki.jpgSon nom est inspiré du « Kon-Tiki »  – (bateau fabriqué à base de con, donc, hein?? On me dit que non… Ah . Et…? je sors?… Bon) –  un radeau piloté par un norvégien un peu allumé en 1947 entre le Pérou et la Polynésie (ah ouais, quand même! ) Je te laisse lire cette aventure vraiment , disons, heu, osée,  là en cliquant sur ce lien.

  kontiki.jpgPerso, c’est en lisant un minuscule entrefilet dans mon journal régional ce matin que j’ai appris l’existence de cet engin (  le Plastiki, pas l’autre ) et l’aventure qu’il venait de vivre, sinon, ben, rien… Pas glop, ça, pour une opération destinée à sensibiliser le grand public. Moi qui suis déjà convaincue, je n’étais pas informée, alors, le péquin* lambda qui n’en a rien à battre, je te raconte pas….Ca manque un peu de gnaque** tout ça!

Enfin, comme je le disais récemment en parlant des banques et de la décroissante mise en valeur dans la pub, je constate quand même avec joie ( oui, je ris souvent jaune) que les grands financiers de la planète ont parfois une conscience, et que ce sera par ce biais ( = pognon, pognon, pognon) que le combat écologiste parviendra à gagner du terrain. C’est bien malheureux, mais comme il n’y a que le fric qui fonctionne, autant savoir en profiter pour les causes qui nous tiennent à coeur!

* et ** : doutes sur l’orthographe de ces deux mots, merci de bien vouloir éclairer ma lanterne.

 

24 juillet, 2010

De l’art du recyclage

Classé dans : chuis ecolo ou bien? — garofanorosso @ 14:51

Voilà qui rend le recyclage du verre franchement inspirant!!

tu cliques là (enfin, si tu veux, hein, j’t'oblige pas!! ) :

Bonne méditation!

 

 

21 juillet, 2010

Bon alors, on la fait cette pub?

Classé dans : beaute — garofanorosso @ 8:14

Allez, osons!

Soyons fous, soyons gais, soyons enthousiastes!

Faisons de la pub pour rien!

Pas le moindre kopec en retour, pas de billet sponsorisé ici, juste quelques bons trucs que j’aime partager avec toi, cher ami des fleurs, quand tu passes me voir!

Alors, là, ben, désolée, mais c’est encore la marque bio de Carouf qui remporte la palme!

Après la farine, classée number one il y a quelques semaines par 60M consommateurs, après le jambon produit biologiquement dans un bled à 2 km de Limoges, Feytiat, pour ne pas le nommer, voici qu’encore une fois je vais faire de la « réclame » pour un produit Carouf. Va peut être falloir que je pense à prendre des actions chez eux!  

Evidemment, faut dire que comme j’y fais mes courses, ben, y a quand même pas mal de chances que je tombe sur leurs produits, hein, logique!

Bien.

Donc, c’est l’été, fait chaud, ça colle, ça coule sous les bras, ça sent pas la rose dès que 14h sonnent (hein, comment ça je prends mon cas pour une généralité?? Vas-y , ose me dire que ta sueur sent la fraise des bois matinée de jasmin frais après une journée dans un t-shirt en polyester, et même , dans du coton, et même dans du coton bio! Vas-y, ose! … Bon! )
Carouf, contrairement à Nicolas Hulot – qui dit qu’il fait du bio mais qu’en vrai c’est même pas vrai, c’est que des menteurs – Carouf, donc, fait un tout petit machin, moche, insignifiant, qu’on voit même pas au milieu du rayon monstrueux des déos (d’ailleurs je me demande comment il peut y avoir autant de déos différents et autant de gens qui puent franchement, même quand il ne fait pas chaud…. ), Carouf, DONC, propose ça:

 biodocarrefour.jpg

Ah, ben, ça c’est sûr, c’est carrément moche!

Niveau packaging, accroche de l’oeil, vaut mieux pas connaître le développeur produit! C’est fade, c’est trouble, c’est glauque, c’est petit, c’est Bio quoi! Mais en réalité, le développeur produit a tout compris: il sait que le consommateur bio refuse par principe tout ce qui attire l’oeil, façon Bois de Boulogne (chez moi on dit Champ de Juillet, mais c’est moins connu en effet, alors, je m’adapte ) , il a joué sur la fibre rachitique-moche du truc, et paf, il a trouvé sa cible!

Donc, voilà, c’est ça que fait Carouf: du déo bio, mais bio-bio, hein, pas du 10%! Des huiles essentielles bio, issues de l’agriculture bio, tout ça tout ça! De la lavande et du pin de la rose (j’ai bien vérifié! ) . C’est tout.

Et ça marche bien. C’est frais au début, ça sent bon la lavande, c’est agréable. On peut, en cas de besoin, en remettre dans la journée, ça ne fait pas l’effet gros dégueulasse qui se cache derrière son eau de toilette Scorpio Rouge. Vaut mieux éviter ça, évidemment, mais en cas de nécessité, c’est faisable. Ce que ça va faire, par contre, c’est donner une sensation un peu… collante sous l’aisselle, vois-tu, fort peu agréable, fort peu ragoutante. C’est Le défaut du bouzin. Mais seulement, en cas de deuxième couche! Sinon, non.

Et le prix tu me diras, pour la fiole de 75 ml (et pas 20 comme mentionné hier! m’enfin! ) ? Bon, tu vois le prix de l’or? Ah, ça se mérite la lavande bio, oh!

4,50 € le flacon, c’est pas donné, mais ça marche et ça ne va pas te filer le cancer du dessous de bras.

Par contre, ça ne freine pas la repousse du poil, ah ça……!

 

16 juillet, 2010

Vacances actives!

Classé dans : vite dit — garofanorosso @ 10:43

Le dernier jour de ma semaine de congés se faufile, et je peux dire que je n’ai guère touché terre!

Mais je n’étais pas la seule à avoir un emploi du temps de ministre (sans tempête médiatique! )

Voyez plutôt:

Les courses:

chatdanslepanier2.jpg

Il faut tout vérifier, ne rien oublier!

 

Et puis, lire le journal pour se tenir informé de la marche du pays:

chatetcanard2.jpg

Sans compter qu’il faut bien s’octroyer quelques moments de détente, au soleil,

chatausoleil2.jpg

ou bien au bar, pour faire couleur locale et se fondre dans la culture de l’hôte qui vous accueille!

chatboit.jpg

 

Pfiou, quelle vie!

15 juillet, 2010

L’orange décroissante.

Classé dans : vite dit — garofanorosso @ 10:26

Non, ce n’est pas le titre d’un nouveau polar à lire sur la plage.

Tu as dû les voir ces pubs à la télé: le livret ING Orange.

Dans chaque spot, on voit un homme ou une femme super heureux (se) de ne pas avoir dépensé de sous dans une énième paire de chaussures, un 4×4 ou un écran plat.

Bon, évidemment, la pub fait la part belle aux intérêts de la banque sus mentionnée, mais dans l’esprit, on est bien dans la tendance décroissante et le refus de consommer à tort et à travers.

Comme quoi, c’est bien vrai, ce que disait le petit monsieur à lunettes rondes : « d’abord ils vous ignorent, ensuite, ils se moquent de vous, ensuite ils vous combattent, et enfin, vous gagnez » (merci à Ma Ju pour cette référence! ).

Non, ce n’est pas de John Lennon, mais bien de Gandhi.

Si les banques s’y mettent, on est sur la bonne voie!

Qui l’eut cru?

13 juillet, 2010

quelques moments de douceur

Classé dans : vite dit — garofanorosso @ 12:45

Juste pour s’imprégner de calme, de simplicité et de douceur, ces deux petites images, comme ça, cadeau!

p0907101527.jpg

quelques cerises sur un éventail, symboles de la chaleur de l’été et de ses délices,

chatonsurlemur.jpg

et un tout petit chaton endormi dans une jardinière sur un mur…

 

Tout simplement!

 

9 juillet, 2010

De l’art de vivre avec moins

Classé dans : chuis ecolo ou bien? — garofanorosso @ 12:24

Au début de cette nouvelle aventure bloguesque, je te disais que l’apprentissage de l’art de vivre écolo – décroissant ne pouvait se faire sans quelque frustration.

Chez moi, ça passait par le maquillage, les fringues, les sacs, les chaussures…

Moins mais mieux. Voire carrément, pas du tout, mais vraiment mieux.

Peu à peu, j’apprends à me défaire des choses. En ne les achetant pas pour commencer [ je te jure que ça marche super, ça. (Je citerais Coluche qui disait : "il suffirait que les gens arrêtent de l'acheter pour que ça ne se vende plus!") ] , mais aussi en pratiquant la théorie de notre gouvernement : le non remplacement des départs.

Ainsi, il y a peu, mon fidèle chevalier dans son armure blanche a rendu l’âme, après 15 ans de très bons services.

Mon micro-ondes est mort.

Ad patres le bidule acheté à mon arrivée dans la capitale régionale, pour remplir un peu mon 13 m² d’étudiante.

Plus de son, plus d’image, il n’a rien voulu savoir, le bougre.

J’ai donc décidé de ne pas remplacer la bête. Après tout, la race humaine a su survivre sans micro-ondes pendant des milliers d’années, et sans même avoir besoin de remonter au temps des cavernes, ( sinon, on peut appliquer ça à tout ce qui a fait que nous vivons dans un monde confortable, faut pas déconner quand même! ) le micro-ondes ne nous est devenu indispensable que depuis 20 ans. Dont acte.

Bon, la première semaine, j’avais bien l’air con avec ma tasse de lait que je voulais faire chauffer avant d’aller au lit. Mais bon, au fur et à mesure, j’ai à nouveau saisi la praticité de la casserole (et ça, c’est un sacré grand pas dans la vie de votre dévouée! ) , et j’ai créé de nouveaux reflexes de survie.

L’emplacement occupé jadis par l’engin, au demeurant fort peu esthétique, a été pris d’assaut dans la minute par une flopée de plantes et autres boutures, et vogue la galère. Ca peut être une définition de « la cuisine verte » sans doute. Ah? On me dit que non. Bon.

Mon cher micro-ondes est allé rejoindre les siens à la déchèterie, et la terre continue de tourner.

Je ne pense pas cependant être encore assez tournée vers l’ascétisme pour me passer de télé ou d’ordi, mais en attendant, réapprendre  à surveiller le lait qui bout, à prévoir à l’avance le dîner entre copains, ça peut avoir du bon : juste le fait de réapprendre à prendre le temps. A prendre conscience du temps. A ne pas vouloir tout faire en même temps.

Moi, je peux, je n’ai pas de gosses hurlants de faim, ni de mari pressé de bouffer son Bolino devant le match de foot. Mon compagon félin n’est pas du genre super speed (sauf en cas de présence importune d’un commercial grassouillet ) . Je comprends que cela ne soit pas simple pour tout le monde, mais en ce qui me concerne, ça me convient tout à fait.

Surtout que j’ai un peu dans la tête une vision , disons, moins chargée de ma déco intérieure, vois tu , genre, ça:

 maisonjaponaise.jpginterieurjapon.jpg

 

Donc, ben, les frais de déco et d’équipement vont s’en trouver passablement amoindris …

Et puis, ce sera toujours ça de moins à bouger si un jour je dois déménager.

7 juillet, 2010

De l’art de vendre du vent.

Classé dans : vite dit — garofanorosso @ 9:26

Un petit papier de mise en garde , comme ça en passant :  

Hier soir, après 3 décalages/refus / « ah la la, comme c’est dommage, je ne vais pas avoir le temps », j’ai été obligée de recevoir un commercial d’une boîte de vente immobilière de particulier à particulier.

Ce n’est pas le fameux de Particulier à Particulier , c’est un petit frère, Le Partenaire Européen, que nous appellerons PEUR pour ne pas leur faire trop de pub sur ce blog, qui, comme son nom l’indique, fait de la mise en relation de particulier à particulier, au niveau européen.

Donc, imagine un peu comme cela peut susciter mon intérêt, franchement: déjà sur Limoges, habiter dans ma rue ne motive pas les foules, alors, le gars de Stockholm, honnêtement, s’il débarque en France, il ne va pas se rabattre sur un immeuble de 50 ans avec un T4 dedans….

Alors,un truc aussi qu’il faut savoir sur moi, c’est que je suis un pur rat. J’ai les doigts crochus et je ne lâche pas la thune facilement, c’est un principe qu’il faut garder en tête. Ce doit être le côté terrien de la famille qui ressort quand on me demande des sous : NON. Clair, concis, efficace. NON. Bon.

Et je ne suis pas non plus complètement neuneude, je me renseigne un peu quand même avant de mettre les pattes dans un traquenard.

Là, le piège était grossier.

PàP, le traditionnel, même si tu ne pratiques pas, tu vas sur leur site et tu vois que la mise en ligne de ton annonce, sur le net, dans les journaux, à la télé, tout ça, ça te coûte du pognon, et tu sais même combien.

Avec le PEUR, niet. Tu sais pas combien ça va te coûter, et tu ne le sauras pas avant un sacré bout de temps, crois moi.

Perso, je suis tombée sur eux par hasard, en cherchant à mettre en ligne mon annonce de vente. Tout connement en fait, j’ai rempli l’annonce internet, pensant que ça fonctionnait comme les autres, type Bon Coin ou Viva street: tu poses ton truc, t’attends. Point.

Non, eux, ils m’ont rappelée , donc, 3 fois, pour me voir et voir l’appart.

Et machin  du PEUR est donc venu hier soir. 18 h30. Il fallait que je me prépare psychologiquement à l’attaque sournoise du commercial.

Il faisait chaud hier soir et je suis en pleine ovulation. Je vois bien tes yeux ronds, genre « mais qu’est-ce que tu me racontes-là? ». Je t’explique :  ma crainte première, en tant que réserve d’hormones en folie,  était que le commercial en question soit de type bombasse à la voix suave, genre « si je te regarde, juste là,  dans les yeux, l’élastique de ta culotte saute automatiquement »… parce que ça, ça me destabilise. Le beau mec, c’est ma faille. Et je peux facilement me laisser prendre……….dans les mailles du filet!

Bon, ben,  là, aucun souci : le petit gros, chauve, aux doigts boudinés et à la voix de castra.

Impeccable, là, je me sens forte, et tu ne me vendras pas ta bouse, mon pote, no pasaran!

Il visite l’appart, se pose, me demande un verre d’eau. Et là, j’aurais dû me douter que quelque chose n’allait pas, que l’atmosphère avait été modifiée, car Jef, mon chat, nous a fait une démonstration de flexion-extension- défenestration de fort belle facture, avec arrêt in extremis sur le rebord de la fenêtre (5ème étage… ) .  Ca nous a fait rire, ça nous a fait perdre du temps, mais ça n’a pas duré des heures, hein, c’est MON chat: au bout de 10 minutes, il était affalé sur la table et tentait de boire dans le verre de mon commercial patenté.

Commercial qui lui, tentait de me vendre son bouzin, sans se départir de son sourire, de commercial.

Et il y mettait tout son coeur:   »Et vas-y que je l’impressionne la gamine avec ma malette en cuir, et paf, je lui donne tout avec mon PC portable de 1998, ah , tu le sens là mon power point, fillette, hein, tu le vois le diaporama bicolore, et les photos en fondu , tu les aimes , hein, mes photos….  » (je te dis que j’ovule!!!! ) Bref.

Il était super content de m’expliquer la vie de sa boîte, de me montrer son boss, ses collègues, de m’expliquer à quel point PEUR c’était super pour les acheteurs, gratuit pour les acheteurs, complètement free as a bird pour les acheteurs….

Mais moi , j’achète pas, je vends. Alors, maintenant que tu m’as éblouie avec ta présentation de folie avec des couleurs ET de la musique, maintenant que j’ai des étoiles plein les yeux, tu vas me dire combien ça va me coûter, à moi, le vendeur.

Et il a commencé à m’enrober sa réponse dans du « oui, mais vous voyez, par rapport aux agences… », « je ne prends presque pas de commission », « le prix que vous affichez est le prix de vente », « il faut bien vivre », « 83 employés vous comprenez… » le tout à grand renfort de cercles, de flêches, de carrés, de chiffres griffonnés sur sa feuille, et vas-y que je t’enrobe, gamine.

Mais, mon bon sens terrien  ne me lâche pas, en général, et en particulier  quand je sens l’arnaque se profiler. Et là, elle faisait plus que se profiler, elle arrivait pleine lucarne.

Au bout de 10 minutes d’interminables circonvolutions et attermoiements, il me le pond le prix, en tout petit sur sa feuille, caché sous deux camemberts : 18 x 79€.

Ah, ben, voilà.

18 fois 79 euros ma bonne dame.

Donc, là, faut suivre, ça a fini très vite:

Moi : heu, vous plaisantez?

Lui : mais vous comprenez, ….

Moi : 18 fois 79 €! heu, et pourquoi 18 ?

Lui : pour vous éviter de payer en une fois, mais vous……..

Moi : désolée, mais là, c’est carrément du vol, et , franchement, je ne paye pas pour vendre.

Lui : mais vous compr….

Moi: je ne paye pas pour vendre.

Lui : c’est la commission pour la vente et le dossier en couleurs, l’est beau le dossier en coul…

Moi :  je-ne-paye-pas-pour-vendre (oui j’ai un côté autiste dès qu’on touche à mon pognon! )

Lui: vous savez, mon épouse travaille dans les parfums (je n’ai toujours pas compris le lien avec le contexte sus-évoqué)

Moi: ah, ben, voilà qu’il fait commercial pour sa femme maintenant!

Lui: tenez, c’est le prochain Mugler: vetiver /cacao, tenez, sentez

Psshittttt

Moi: ah ben, oui, on le prend bien dans la gueule le vetiver (sic) (NDLR: je déteste le vetiver) mais, même assommée, je ne paye pas pour vendre.

Lui: bon, ben, au revoir, alors.

Moi: c’est cela oui, au revoir.

La porte fermée, je suis allée me peler les deux poignets sur lesquels le terrible jus de Mugler au vetiver s’était posé.

De toutes façons, je n’aime que Rochas!

Terrienne, je te dis, terrienne!

 

 

12
 

Café Philo Sophia - Maison ... |
b2igibiireponse |
promo afpa grec 2010 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sociologie:Système L.M.D
| Collège Notre Dame
| LEGOVORE-STARWARS