Garofano Rosso

  • Accueil
  • > Archives pour le Mardi 2 mars 2010

2 mars, 2010

Larvaire? non, L’art vert, ah!

Classé dans : vite dit — garofanorosso @ 7:11

Bon, j’avoue que moi, quand je vois des tags partout sur un mur, sur un wagon, sur un fourgon, j’aime bien.

J’aime les graffitis, je trouve que certains sont de vraies oeuvres d’art.

Dans 200 ans, quand on en retrouvera, on parlera de l’art rupestre du XXeme siècle et on les protègera comme Lascaux ou les graffitis pornos des latrines romaines.

Par contre, des bouses du genre « Vive Ben Laden » ou « chomeurs voter [sic] le pen » (j’ai vu les 2 ) , crachés à la bombe sur une maison ou sous un tunnel, ça ne le fait pas.

Mais tout cela est bien personnel.

Ceci étant posé, la peinture des grafs, ce n’est pas ce qu’il y a de mieux pour les petites alvéoles pulmonaires des graffeurs.

Tu me diras: « je les plaindrai quand j’aurai deux minutes, mais là, je dois compter mes poils de nez, j’ai pas le temps ». Et tu n’auras pas tort non plus.

Bien.

La peinture des bombes est toxique et cancérigène. Elle est pas super naturophile non plus.

Alors certains taggeurs ont décidé d’allier leur art avec leur conscience écolo.

D’aucuns vont faire des grafs à la craie, non polluante et temporaire.

D’autres, ont inventé le « graf-mousse » en mélangeant de la mousse (celle des arbres), du yaourt et de la bière. Ca donne une espèce de pâte verte qui permet des fantaisies graphiques pas mal du tout, d’autres, comme à Paris, allient performance graphique et performance artistique au moyen d’appareils photos à très long temps de pause et de lumière. Quand on passe les photos en film, ça donne un graf lumineux magnifique et absolument invisible sur les murs vu que c’est de la lumière.

Mais il y a plus fort encore.

A Sao Paulo, un graffeur a pris le parti d’enlever de la matière pour dessiner, au lieu d’en ajouter. Ainsi, ce jeune homme, à l’aide d’un simple mouchoir (l’histoire ne dit pas si ledit mouchoir est en coton bio!!!) dessine en nettoyant les murs noirs de pollution. Ca donne des dessins en négatif, magnifiques et inquiétants à la fois.

Et comme à Sao Paulo comme ailleurs, les tags sont interdits, ben, les autorités qui sont chargées de se débarrasser des dessins nettoient tout bêtement les murs! D’une pierre deux coups!

Le mec, il va être drôlement embêté quand tous les murs de la ville seront nickels!!

Mais bon, je pense qu’il a de quoi faire encore.

Voilà, les grafs verts, ça le fait.

Ah, par honnêteté, cher ami des fleurs, sache que les derniers papiers que tu as pu lire sur ce blog sont inspirés de la très sympathique émission d’Arte, GLOBAL MAG, qui passe du lundi au jeudi à 19h30.

 

Café Philo Sophia - Maison ... |
b2igibiireponse |
promo afpa grec 2010 |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Sociologie:Système L.M.D
| Collège Notre Dame
| LEGOVORE-STARWARS